• panorama mairie

Préambule

Toutes les informations et photos historiques de cette rubrique sont issues des archives de Monsieur Claude AUDIGIE.
Nous vous recommandons vivement de visiter son site Internet :
http://audigie.claude.pagesperso-orange.fr/

La commune de Villemoisson-sur-Orge

Nichée entre des communes bien plus peuplées, la commune de Villemoisson n'en garde pas moins son esprit particulier, accueillant et verdoyant, riche d'un passé historique souvent ignoré.

Département : Essonne
Arrondissement :Palaiseau
Canton : Longjumeau
Superficie : 231 ha
Altitude moyenne : 50 m
Population : 7 053 (INSEE 01/01/2013)
Habitants : villemoissonnais(es)

L'origine du nom

Le nom de Villemoisson apparaît pour la première fois au XIIe siècle dans le cartulaire de l'abbaye de Longpont. Selon l'abbé Lebeuf, Villemoisson tire son origine de villa (ferme, village) et du radical moss (mousse, marais). Cette étymologie semble logique si l'on considère la vallée de la rivière, l'Orge, et les vestiges d'une villa gallo-romaine située en limite de Villemoisson (aujourd'hui sur Ste Geneviève des Bois).

91360 vue aerienne

Bref historique

La seigneurie de Villemoisson, comprise dans le comté de Montlhéry, est vassale de Mée-les-Melun, tandis que le seigneur de la Motte de Savigny lui rend hommage. Cet état de fait se prolonge jusqu'à la chute de l'Ancien Régime.

L'histoire de Villemoisson au XIXe siècle est celle de sa lutte pour son intégrité : la libre circulation sur les routes de son territoire limitée par les grands propriétaires, la défense de certains droits d'usage ancestraux dans la forêt de Séquigny.

Celle du XXe siècle se caractérise par l'urbanisation du plateau. C'est le lotissement du Bois de Villemoisson - la forêt cède la place à une zone pavillonnaire dans sa première moitié - puis celui de la Plaine et la création de son centre ville. Trente années, de 1955 à 1985, de démarches, discussions, pourparlers C'est la mutation d'un village rural en agglomération urbaine qui a définitivement façonné l'actuel Villemoisson. La loi Guichard, interdisant les grands ensembles, devait sauver Villemoisson de l'établissement d'une cité démesurée et lui permettre de maintenir son caractère de parc habité.

carte1882


Les sites remarquables

L'église St-Laurent :

Au Xe siècle, Villemoisson est la plus grande paroisse de la région. elle est démembrée au XIIe siècle, au profit de Sainte-Geneviève dont dépend Morsang. Reconstruite en 1768 à l'Initiative de Pierre Durey d'Harnancourt, alors seigneur de Villemoisson.
eglise2eglise

La porte de l'ancienne ferme (XII, siècle) (rue de l'Église)

ancien manoir des seigneurs du «fief sauvage», puis devenue ferme seigneuriale lorsque les seigneurs de Villemoisson habitèrent hors de la seigneurerie.

 

Le château de Villemoisson (XVlle siècle) (rue Guy Mocquet) :

il n'a lamais été habité par les seigneurs de Villemoisson. Appelé «fief du sanguin», puis «de Beaumont» du nom de son propriétaire, Marchand de Beaumont. Y ont demeurés : la grand-mère du conventionnel Hérault de Séchelles (entre 1750 et 1770), le dernier marquis de Bassompierre (entre 1813 et 1837) qui fut maire de Villemoisson.

chateau2

Le Manoir du Vieux Logis :

construit au XVlle siècle par Christophe Joguet de la Chapelle. Habité par les maires Barthélemy Moreau (1810 - 18r21), François Maurey (18r15), Christian Neyret (1897-1900). Acquis par la commune en 2001.

carte postale villemoissonvieux-logis


 

Le blason de Villemoisson-sur-Orge

D'azur, au chevron accompagné en chef de deux étoiles, en pointe d'un faisan, le tout d'or, au chef d'argent chargé de 3 canes de sables becquées et membrées d'or. Le chef rappelle les armes des Hérault et la pointe celles de Bassompierre de Lorraine anciens propriétaires du château de Villemoisson connu précédemment sous l'appellation - "Fief de Beaumont".

Blason-Villemoisson

Cliquez pour couter le texte en surbrillance!